Le bâtiment se féminise de plus en plus mais des progrès restent à faire

L’univers du bâtiment est, depuis bien trop longtemps, vu comme un milieu réservé aux hommes.
Néanmoins, ouvrière, technicienne, ingénieur, maçon, charpentier, conductrice de travaux ou même Cheffe d’entreprise, les femmes sont de plus en plus présentes sur les chantiers. Et cela n’est pas sans aller dans le sens de notre groupe, SCHNEIDER, dont la Présidente n’est autre qu’une femme depuis 30 ans : Manuelle Schneider, militante de l’emploi des femmes dans le secteur du bâtiment et des travaux publics.

La répartition des femmes dans le secteur du BTP

Bien que les indicateurs évoluent positivement, l’emploi des femmes dans le secteur du bâtiment et des travaux publics est encore très minoritaire (8.6% en 2008 contre 12.3% en 2018). Très peu représentées dans la mise en œuvre sur les chantiers, et encore trop peu dans les services techniques (ingénierie, conduite d’opérations, suivi de chantiers, bureaux d’études …) et dans les postes de directions, on les retrouve principalement dans les services commerciaux et généraux.

Il n’y a aucun doute, la raison principale du manque de femmes dans notre secteur est avant tout une question de culture. Dans notre société, les stéréotypes ont la vie dure. Malheureusement, les préjugés sur les « métiers d’hommes » et les « métiers de femmes » persistent. Les femmes ont pourtant toute leur place sur des chantiers ou dans des services techniques et disposent de toutes les qualités et les compétences nécessaires pour mener une carrière riche et épanouissante dans le BTP. Elles sont généralement plus précises et exigeantes que les hommes, elles savent aussi rassurer les clients et apaiser l’atmosphère. Autant d’atouts nécessaires à l’univers du bâtiment et de l’ingénierie.

La pénibilité du métier peut être un sujet d’inquiétude freinant la motivation des femmes à s’orienter dans ce secteur. Bien qu’aujourd’hui, elle ne soit plus tout à fait la même qu’auparavant grâce aux évolutions technologiques et mécaniques de ces dernières années.

Il ne faut plus hésiter ou freiner les candidates aux métiers du BTP. Oui, Mesdames, vous êtes les bienvenues dans le bâtiment !

Que faire pour que le BTP se féminise plus ?

Il est nécessaire d’accompagner les femmes vers ces métiers. Cela commence dès l’école. L’éducation nationale, le corps enseignants, les éducateurs, ainsi que les familles doivent permettre à la jeunesse féminine de décider de son avenir. Pourquoi ne pousserait-on pas les femmes vers un secteur prometteur ? Pourquoi ne parlerait-on pas du bâtiment à une jeune fille ? Pourquoi un métier manuel, dans le BTP, la construction ou l’ingénierie ne serait destiné qu’aux hommes ?

Il faut faire évoluer les tendances et changer les mentalités de ce secteur grâce notamment à des campagnes de communication qui doivent trouver leurs sources dans l’orientation. Promouvoir la mixité de ces métiers du bâtiment est nécessaire : quels sont les métiers accessibles, les perspectives d’avenir … Le gouvernement, les réseaux professionnels mais aussi les entreprises elles-mêmes doivent encourager les femmes à se lancer dans les carrières liées au BTP.

SCHNEIDER & CIE, très impliqué dans l’égalité professionnelle Femmes-Hommes

Manuelle Schneider, Présidente de notre groupe est depuis toujours très impliquée dans l’insertion des femmes dans le secteur du BTP. Nous faisons notre maximum pour embaucher les femmes. Nous féminisons notre entreprise notamment via des recrutements dans tous les métiers. Nous avons aussi à cœur de collaborer avec plus de femmes dans nos métiers techniques. Marine, est d’ailleurs une collaboratrice travaillant au sein de notre bureau d’études. Notre prochain objectif est de recruter des candidates dans nos métiers de mise en œuvre où la main d’œuvre féminine est malheureusement encore bien plus rare.

Nous mettons un point d’honneur à ce que les femmes, comme les hommes, soient reçues, traitées, rémunérées et promues de la même façon au sein de notre entreprise.
Pour parvenir à l’égalité des salaires et des perspectives de carrière entre les femmes et les hommes, la loi pour la Liberté de choisir son avenir professionnel a créé un Index de l’égalité professionnelle Femmes-Hommes. Manuelle Schneider a d’ailleurs été sélectionnée en 2019 comme « Ambassadrice de l’égalité professionnelle » par le Ministère du Travail pour accompagner les PME de sa région dans la mise en place celui-ci.

Manuelle Schneider fait également partie du CFDB, Club des Femmes du Bâtiment, association créée en 2012 qui regroupe des femmes occupant des postes à responsabilités dans le bâtiment, en bureau d’études, maîtrise d’œuvre, maîtrise d’ouvrage, fabricants ou encore dans l’immobilier. La vocation du club est de faire progresser la place des femmes dans le bâtiment mais aussi de promouvoir les nombreux métiers du BTP auprès des jeunes filles. L’ambition principale est de faire progresser la mixité !