Et si vous aussi, vous deveniez couvreur ?

Métier polyvalent où la routine est absente, travail passion d’équilibriste, le couvreur doit aussi posséder de la technique pour réaliser ses travaux.

Il faut avant tout être passionné pour monter sur les toits et disposer de l’état d’esprit créatif des couvreurs, fait de soif de liberté, d’amour des paysages et teinté d’un léger goût du risque ! 

Schneider : Un savoir-faire maitrisé

Métier historique de notre société, la couverture nous a permis de travailler dans des endroits prestigieux.

Nous intervenons sur toutes sortes de bâtiments, mais avant tout, nous aimons et sommes fiers de travailler sur les bâtiments historiques, classés ou ayant simplement une histoire.

Sensible à la conservation du patrimoine, SCHNEIDER est spécialiste depuis toujours dans la restauration de monuments anciens et historiques. Sur chacun de nos chantiers, nous mettons un point d’honneur à respecter l’âme et l’origine des lieux.

Notre service Couverture est composé de 30 personnes. Nous aimons le travail d’équipe et le partage du savoir.

Nos compagnons sont formés et qualifiés à toutes les techniques, travaillant tant les matériaux naturels que métalliques.  Le respect des règles de sécurité est une priorité.

Chaque chantier est unique, aucun toit n’est identique. Ainsi, le couvreur choisit avec soin les matériaux dont il a besoin : tuiles en terre cuite, ardoises, zinc…. Formé à toutes les méthodes de travail, il utilise des machines modernes mais aime à manier les matériaux et outils ancestraux afin de faire perdurer leur art.

Nous accueillons chaque année des jeunes que nous formons avec envie et passion à ce métier. Nos couvreurs chevronnés souhaitent transmettre leurs compétences et leurs valeurs à la future génération.

Quel profil pour devenir couvreur ?

Mais en quoi consiste cette profession ? Quels diplômes et quelles compétences sont requis ? Quel type de profil est représenté à travers ce métier ?

Le métier de couvreur nécessite des compétences techniques. Une connaissance des différents styles de toits ainsi que des matériaux utilisés, est indispensable.  La capacité de lire un plan et celle de faire des tracés et calculs dimensionnels est aussi nécessaire.

Parallèlement, ayant en charge les équipements de sécurité, il doit faire preuve de rigueur et maitriser les règles de sécurité.

Au-delà de toutes ces aptitudes, une bonne forme physique est souhaitable. Ce travail s’exécute en binôme ou bien en équipe. Bien que, la plupart des couvreurs avoueront à demi-mot préférer n’avoir pour seul collègue que le soleil ! 

Question diplômes, le CAP couvreur qui s’obtient après deux ans est préférable mais pas indispensable. Le Brevet Professionnel Couvreur qui peut se faire à la suite permet d’affiner les compétences.

Comme tous les métiers manuels, les connaissances s’acquièrent à l’école mais c’est surtout par la pratique et la transmission avec les anciens.

Couvreur, un métier d’avenir très demandé

Ne prêtez pas attention à ceux qui vous diront que cela n’est pas fait pour vous car contrairement à certaines idées reçues, la couverture est un réel METIER D’AVENIR.

Il est indispensable sur tous les chantiers aussi bien dans la construction, que dans la rénovation ou encore dans la maintenance.

Il peut être spécialisé dans un matériau spécifique comme le zinc ou l’ardoise, ou polyvalent aux multiples facettes.

Vous trouverez toujours un emploi correspondant à vos attentes et vos qualifications. Vous pourrez même choisir la région et la taille de l’entreprise. Il est aussi possible de travailler pour sois.

Un couvreur est indéniablement un passionné qui aime la liberté, le grand air et la tradition sans oublier pour autant d’évoluer avec son temps ! De plus en plus de toits se végétalisent, orientant la couverture vers tout ce qui est environnemental. Les couvreurs répondent en effet aux exigences de la transition énergétique en s’adaptant ainsi aux nouvelles normes. L’avenir est au vert pour ce métier noble !

En résumé un métier de technicité, de libertés et d’indépendance.